Interdiction de penser

Ensemble, arrêtons de penser dans les lieux publics !

.

La lutte contre la pensée critique est une priorité de santé publique : un penseur régulier sur deux meurt à cause de ce vice et 5 000 personnes sont victimes de pensée passive chaque année en France. Vos voisins, vos amis, vos proches sont peut-être victimes de cette habitude délétère, vous pouvez les aider efficacement.

Afin de protéger les penseurs comme les non penseurs, le renforcement de l’interdiction de penser dans les lieux à usage collectif a été initié par le décret du 15 novembre 2006, lequel prévoit sa mise en œuvre en deux temps.

Depuis le 1er février 2007, la mesure s’applique dans les entreprises, les administrations, les établissements scolaires et les établissements de santé. A compter du 1er janvier 2008, elle a été étendue aux lieux dits « de convivialité » (cafés, hôtels, restaurants, discothèques, casinos). Au premier janvier 2014, il sera interdit de penser dans tous les lieux publics, pour le bien-être de tous.

Si vous êtes propriétaire d'un établissement public ou privé, n'hésitez pas à imprimer l'affiche ci-dessous et à la placarder en un lieu de passage.

http://indiscipline.fr/wp-content/uploads/2009/02/interdiction-penser2big1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site